1 In Vietnam/ Voyages

{Voyage au Vietnam} Hanoi ¤ Partie 1 ¤

Lanterne et lotus

Depuis longtemps déjà, l’Asie nous fait rêver.

Ce bout du monde mystérieux car si différent du nôtre, une culture riche et ancestrale, des paysages à couper le souffle … Il nous tardait vraiment de fouler un jour ce beau continent.

Il y a presque 3 ans, en mai, nous sommes partis en amoureux au Vietnam. Nous avons laissé notre grand Farfadet (mais si petit encore – il avait 22mois) chez ses grands-parents pour deux longues semaines. Dur, dur, mais nous voulions le faire pour nous, ce voyage. Un « petit » voyage de noces. En attendant le grand, le beau, le vrai de vrai, un jour prochain. Quand les enfants auront un peu grandi.

NB : Notre grand Farfadet n’a pas été malheureux du tout, il a été bien entouré et choyé par la famille et nous l’avons appelé régulièrement pour avoir des nouvelles. En revanche, il vaut mieux éviter les Skype ou autre visio, c’est trop difficile pour un si jeune âge de voir papa et maman de si près mais pourtant si loin. Un essai, de gros pleurs, le téléphone était le mieux !

 

Arrivée à Hanoi – Région du Tonkin

Après 11h de vol, nous avons atterri à Hanoi à 6h20, heure locale.

 

 

Premier choc : la chaleur moite. Dépaysant mais avant tout, on y est, ça y est ! Hiiiiiiiiii !

Deuxième choc : le change. À l’aéroport, nous changeons 180€ et nous voilà millionnaires ! Ok, en Vietnam Dôngs, mais quand même, ça fait quelque chose 🙂

 

Millions Vietnam Dongs

 

A peine le temps de savourer notre richesse (hum ^^), nous partons en direction du centre ville. Sur le trajet, déjà, le dépaysement.

 

Les affiches de propagande, les couleurs, les scooters, le bruit, le monde …

On y est.

 

Premier arrêt au musée d’ethnographie

La visite est enrichissante et nous permet de comprendre un peu plus l’histoire du pays et de ses 54 groupes ethniques.

54, c’est assez énorme, quand on y pense. Les Kinh (ou Viêt) forment à eux seuls 85% de la population et vivent principalement en ville, le reste des ethnies se trouvent majoritairement en altitude. Chacune de ces populations sont aujourd’hui fières de leur diversité et de leurs richesses propres. Et quand on voit leurs tenues traditionnelles, leurs musiques, leurs danses, leurs arts, on ne peut pas en douter.

 

Coiffe traditionnelle vietnamienne

 

En toute franchise, c’est très intéressant à visiter mais en plein décalage horaire, je reconnais n’avoir pas tout retenu ^^

J’ai en revanche trouvé cette classe de petits vietnamiens vraiment trop mignonne, et le couple d’adolescents entre tradition et modernité très touchant.

 

Hanoi-Partie1

Joli couple

 

 

Le coeur de la ville est déjà grouillant, vibrant presque, frénétique. Des scooters par centaines, le monde omniprésent.

Mais avant de s’y frotter réellement, un lieu incontournable, haut lieu de pèlerinage vietnamien : le mausolée d’Hô Chi Minh, érigé face à la place Ba Dinh.

 

Le Mausolée d’Hô Chi Minh

 

Rappel Historique (« Intelli-chiant FM ! ») : Hô Chi Minh, aussi appelé affectueusement par nombre de vietnamiens « Oncle Hô », est celui qui organisa le soulèvement contre la France en 1941. Il proclama en 1945 l’indépendance de la République Démocratique du Vietnam.

 

Ce mausolée a été érigé à l’encontre de la volonté d’Hô Chi Minh qui, lui, voulait être simplement incinéré. Aujourd’hui, le mausolée se visite, et c’est un moment très… étrange.

Le bâtiment est surveillé par de nombreux gardes, tout le long d’un chemin dans la pénombre qui mène à son centre. On arrive alors dans une grande salle très fraiche au milieu de laquelle trône le cercueil transparent d’Hô Chi Minh embaumé. Interdiction de prendre des photos ou de s’arrêter, il faut continuer à marcher, en faisant le tour d’Hô Chi Minh pour ressortir.

Très spécial comme atmosphère. Ambiance, ambiance …

 

Place Ba Dinh et le Mausolée

Le (modeste) mausolée d’Hô Chi Minh

 

 

Le jardin du Mausolée

Le jardin jouxte le mausolée et accueille le palais présidentiel (palais qui était, au temps de l’Indochine, la résidence du gouverneur). Je ne suis pas hyper fan du jaune du bâtiment, mais au moins, on peut dire qu’il en impose, et qu’il se repère facilement !

 

Jardin du gouverneur - Palais présidentiel

Palais présidentiel – Ancienne résidence des gouverneurs de l’Indochine française

 

Le jardin, avec ses fleurs et fruits exotiques, sa végétation luxuriante est vraiment magnifique. Au milieu des manguiers, hibiscus et lianes de diverses longueurs se trouvent, en plus du palais, la pagode au Pilier Unique et la dernière demeure d’Hô Chi Minh dans laquelle il résida jusqu’à sa mort en 1969.

 

Dernier appartement de l'oncle Hô

Dernier appartement de « l’oncle Hô »

 

De la pagode au Pilier Unique, je n’ai pas de photos extérieures car celle-ci était en travaux au moment de notre passage. Je garde surtout la profusion des offrandes et la ferveur des croyants, indifférents au flot discontinu des touristes. Un véritable endroit de paix et de recueillement, chargé en émotions.

C’est ce qui va le plus me marquer au Vietnam : cet attachement d’un peuple à un personnage (Hô Chi Minh) qui a marqué leur histoire, comme un véritable membre de leur famille et cette ferveur que l’on retrouve dans chaque temple, pagode ou salle de prière.

 

Entrée de la Pagode au Pilier Unique (Chua Môt Côt)


You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Dufour
    17 avril 2017 at 11 h 31 min

    Un beau concentré d’émotions au travers de ton récit et de ces lieux si riches d’histoires

  • Leave a Reply